Aller au contenu

Il descendait la rue principale, les mains dans les poches, d'un pas trainant, la mine longue et le regard fuyant. Quiconque l'aurait croisé à cet instant précis aurait pensé en le voyant qu'il venait de perdre un proche. ...continuer la lecture de "Kurt • partie 1"

— Il va comment ?

— Il est vivant, mais il passe la plus grande partie de son temps à dormir, et quand il ne dort pas il déambule dans les couloirs avec ses charentaises aux pieds en marmonnant des trucs incompréhensibles, sur des aliens communistes, la NSA, l’Hadopi et la centrale de... Pogloff ...continuer la lecture de "Marcel et Suzanne • Postface"

 

Chomp...

Chomp...

Chomp...

Suzanne lève les yeux vers l’horloge de la cuisine. Il est dix heures. L’appartement est calme et elle entend au bout du couloir le bruit des charentaises de Marcel.

Un pas lent, un pas lourd.

Marcel a vraiment changé, beaucoup. C’était nécessaire bien sûr, mais il est beaucoup plus lent. ...continuer la lecture de "Marcel et Suzanne • Partie 6"

Suzanne avait choisi de prendre l’escalier. À chaque marche sa colère montait, et une fois arrivée au cinquième une chose était sure c’est que Marcel allait l’entendre.

Elle ouvrit la porte de l’appartement et entendit le bruit du clavier de Marcel dans le Salon. Il était sans doute en train d’écrire à l’autre salope ...continuer la lecture de "Marcel et Suzanne • Partie 5"

N'allez pas croire que seule la vie de Marcel changea du tout au tout.

Suzanne remarquât que son époux avait modifié ses habitudes. Certes, sa routine était quasiment la même. La vie de la maison  était toujours rythmée par le "chomp chomp" des charentaises de Marcel...

...Mais Marcel ne râlait (presque) plus ! ...continuer la lecture de "Marcel et Suzanne • Partie 4"

error: il ne faut pas regarder à travers la fenêtre