Aller au contenu

1

Temps de lecture : moins d'une minute

Hier vous avez pu  découvrir la première partie de Marcel et Suzanne, un couple de retraités peut être sous surveillance.
Mais peut être avez vous envie qu'on vous fasse plutôt la lecture ?

Ça tombe bien, on l'a fait, n'hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez, en commentaire ou sur Twitter et Facebook

Écoutez la version audio de votre histoire en 5 minutes

 

Temps de lecture : environ 2 minutes

— Écoute Suzanne, puisque je te le dis, arrête de me prendre pour un dingue… je te dis je l'ai vu…

— T'as vu quoi Marcel ? encore un agent de la NSA ?

— D'la NSA d'la NSA… p't'être bien ou de la CIA… J'sais pas moi avec toutes ces agences gouvernementales qui nous surveillent… c'est p't'être bien la HADOPI même j'te dis qu'j'les ai vu… la bas… en face… ...continuer la lecture de "Marcel et Suzanne • Partie 1"

Temps de lecture : moins d'une minute

Vous aimez nos histoires ?

Ne ratez pas nos publications : abonnez-vous à notre flux RSS !

Pour nous suivre, nous vous recommandons Inoreader et Feedly, accessible dans votre navigateur internet préféré, également disponible en application sur votre smartphone.

2

Temps de lecture : environ 6 minutes

Finalement il fait froid se dit Denis

Trois mois...

Trois mois qu’il vivait dans ce petit appartement du centre-ville, trois mois qu’il le subissait dans cette rue étroite Quand on ouvrait les fenêtres, on avait l’impression que la salle de bain du voisin était dans le salon d’Anne.

Heureusement depuis un mois le locataire d’en face avait déménagé ...continuer la lecture de "Anne"

Temps de lecture : environ 2 minutes

Il ne se souvenait pas bien depuis quand ça avait commencé.

L'air s'était alourdi peu à peu. Un jour il s'était rendu compte qu'il respirait difficilement. Et puis il y avait eu les messages d'alerte à la télé. Et les voitures avec les hauts parleurs qui disaient de rester chez soi. De fermer les portes, les fenêtres, de boucher les aérations. De ne pas sortir sans masque spécial. Alors il avait bien fermé la porte qui donnait sur le séjour, au-delà duquel se trouvait la chambre où sa mère avait ouvert la fenêtre et il s'était blotti dans l'entrée, avec des draps, des manteaux tout ce qu'il avait pu trouver pour bloquer l'air sous la porte du salon. Il avait pris un fauteuil, des coussins, quelques BD, des paquets de gâteaux au chocolat et une bouteille de coca et s'était installé un nid douillet au bout du couloir.

...continuer la lecture de "Johnny • Partie 2"

error: il ne faut pas regarder à travers la fenêtre